Patrice Faubert

Météorologie de la souffrance

Douze mètres de long
Et bien mon colon
Le cas pour le dire
Le cas pour l'écrire
Cela serait un dinosaure, mais non
Mais un tableau tout en long
De feu ( 1518 - 1594 ) le Tintoret
Oui le compte y est
Avec la démesure qui l'inspirait
De la météorologie picturale
Ainsi de feu les Bonnard
En peinture, en couple, jamais marre
Météorologie artistique
Météorologie scientifique
Météorologie historique
Météorologie spatiale
Du vent solaire
De la tempête solaire
Dérèglement des installations électriques
Particules aurorales du domaine polaire
Cent mètres par seconde
De l'induction comme sonde
Toute une imprédictibilité
Car l'on ne peut tout mesurer
Car l'on ne peut tout analyser
D'une technologie qui tout peut impacter
Baleines et dauphins, qui viennent s'échouer
Du multifactoriel dans le perturbé !
Des orages géomagnétiques
Comme des piqures de moustiques
Des orages technologiques
L'origine de tout est parti
Foramen magnum de la bipédie
Il y a environ sept millions d'années
Tout est si vite passé
Et en premier
Sans vouloir trop paradoxer
L'effondrement progressif va surtout concerner
Les pays industrialisés
Les pays technologisés
Mais l'Afrique si sèche et si chaude
Bien mieux que tout survivaliste, rôde
Et devant s'en sortir bien mieux
Car plus antique
Car plus écologique
Moins proche de la techno-industrie en feu
Comme l'âge des sédiments
Les sédiments de l'âge
Datation
Authentification
Avec ou sans des pôles, leur inversion
Tout un géomagnétisme des évolutions
Tout étant du domaine de l'interprétation
Ou comme pour la beauté ou pour la laideur
Une affaire de la proportion et de la géométrisation
Et surtout, selon la mentalisation des époques
Avec tout un brouet en stock !
Quand depuis assez longtemps
Tout se mute en spectacularisation
Ainsi, du sport, du commerce, du pognon
Le sport est mort avec la professionnalisation
Avec le 50 km marche en suppression
Dont ( né en 1978 ) Yohann Diniz en 3h 32mn 33s
Et depuis 2014, détenait le record du monde
Et tout empirera à moins d'une fronde !
Toute une suite logique
Pas seulement aux jeux olynfrics
Que l'on continue d'appeler les Jeux olympiques
En vérité
En temps de fausse paix
La continuation de la vraie guerre par ricochet
Il faut croire
Que le cortex cingulaire
Se nourrit surtout de divers engrammes réactionnaires
Pour en revenir au sport professionnel
Le plus titré en France s'est fait la belle
Car la mort est délivrance et sans fiel
Donc, le plus titré, et de loin
Tennis de table, feu ( 1949 - 2020 ) Jacques Secrétin
Soixante et une fois champion de France
Champion d'Europe en 1976
Champion du monde double mixte en 1977
Il fut de sa discipline le numéro 2 mondial
Et en tout
227 médailles, or, argent, bronze
Comme un général bureaucrate stalinien
Mais là, médailles militaires, c'est quand même moins bien
Mais militarisation spectacularisation du sport
Du sport en spectacularisation militarisation
Dopage étatisé et admis en généralisation
Certes
Il n'y a que des normes sociales
De cerveaux engrammés en situation sociale
Car il faut perpétuer les lois du capital
La souffrance du monde
Le monde de la souffrance
Et c'est pas de chance
Si plus rien ne fait sens
Si plus rien n'a de sens
Une convergence des incertitudes
Les incertitudes en convergence
Aucune chance, aucune malchance
Mais des probabilités en confluence
Le temps de la fin des certitudes
Les certitudes du temps de la fin !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 02/11/2021.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

La solitude des solitudes - Patrice Faubert (Life)
Poppies - Inge Offermann (Thoughts)