Patrice Faubert

Exterminez toutes ces brutes, d'un fascisme l'autre

Tout comportement est le produit
De son environnement
De son conditionnement
Des engrammes, et il est difficile, le déraillement
Ce qui fait tout accepter
Car c'est ce qui fait normalité
Car cela devient ainsi de la banalité
Fabriquant les " Exterminez toutes ces brutes "
Du remarquable documentaire d'Arte qui azimute
Quoique avec un racialisme manichéen qui mute
Mais cela n'est pas seulement au niveau des pseudo-races
Aussi, en économie, en politique, tout y trace
Aussi, en dame science ou dame autre, avec hélas, toujours une place
Fascisme brun
Fascisme rouge
Fascisme libéral
En version nazie
En version bolchévique
En version nationale
En version internationale
Des millions
Et des millions
De vies fracassées
De vies confisquées
De vies éliminées
De vies détournées
Torturées, déportées, tuées
D'un fascisme l'autre
Car, hélas, le fascisme
C'est dans toutes les têtes
Mais, malin, il est devenu hypocrite
Comme le serment d'hypocrite
Car le fascisme peut se dire de gauche
Car le fascisme peut se dire de droite
De même pour l'écologie
Les nouveaux habits du fascisme
Qui peut même se prétendre contre le fascisme !
Il faut donc être NI DE DROITE, NI DE DROITE
Le fascisme si divers soit-il, c'est plein de virus
Qui font l'humanité inhumanité, MINUS
Comme chaque corps humain
Avec ses propres virus
Positifs ou négatifs
Car
Ils peuvent être la vie
Car
Ils peuvent être la mort
Et c'est inouï
Car, dans chaque corps humain
Hier, aujourd'hui, demain
Au niveau du corps, de l'air
De l'atmosphère, de la stratosphère
C'est 10 puissance 34
De particules virales
Toute l'échelle du vivant
Toute l'échelle du dément
Du gangstérisme politique
De la politique du gangstérisme
De l'extrême gauche du capital
Jusqu'à l'extrême droite du capital
Virosphère de la fachosphère
Fachosphère de la virosphère
Le microbiome de la société
De l'aberration et du taré !
Alors
Que toute nation
Est dans une autre nation
Chaque pays est dans un autre pays
Comme une histoire de l'immigration
Ainsi, en 1882, à New York
Alors que huîtres et homards
Cela était pour les pauvres et les crevardes et crevards
Si la rareté d'un produit fait sa cherté
La surabondance d'un produit fait son peu de cherté
Donc
Déjà, en 1882, 400.000 personnes d'origine allemande
Peuplement de l'offre et de la demande
De fait, tout nationalisme est une absurdité
Car, toutes les populations sont du sang mêlé
De la culture, des coutumes, au tout mélangé
USA, 2021
45 millions, environ, de personnes
D'origine allemande, c'est à la tonne
Avec un peu partout
Le même processus, le même phénomène, coucou
Tous les corps de métier
Comme des bourgeoisies aux formes si variées
Gens de police, militaires, truands, les mafias
Hommes et femmes politiques, horribles excréments que voilà
Prisons, hommes d'affaires, avec toute une corruption généralisée
Toute une bigorexie
Mais là, pas dans l'activité sportive
Mais dans l'asservissement lobotomisé des populations
Mais dans l'abrutissement soumis, car désangoissant, des populations
Le peuple est un réservoir de et à fascisation !

Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 02/03/2022.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Paraphysique de biosémiotique - Patrice Faubert (Politics & Society)
Poppies - Inge Offermann (Thoughts)