Patrice Faubert

Kolyma des nuisances et malfaisances

12 septembre 1948
Garry Davis ( 1921 - 2013 )
Crée le mouvement des citoyens du monde
Mais en fait
Avec ou sans se souhait
Qu'il le veuille ou pas
Chaque être humain, et ce, pas après pas
Est citoyen du monde
Est citoyenne du monde
Car la planète Terre
N'a naturellement aucune frontière
Ou bien alors, ce sont des frontières
De toutes les guerres, et donc artificielles
De ce fait, aucune frontière n'est belle
Hélas
Seules les substances toxiques
Et là, il y a comme un hic
Comme les rayons uraniques
Qui se jouent de tous les passeports
Aucun contrôle douanier ne s'en sort
Ainsi, de la ville de Narbonne
Quand de la radioactivité n'est pas bonne
Quand une usine d'uranium
Au tout radioactif, la bêtise, au summum !
Feu les savants
Henri Becquerel et les Curie
En seraient tous les trois, très ou pas surpris
Prix Nobel de physique en mille neuf cent trois
Et qu'ils se partagèrent tous les trois
Car, déjà, dans un lointain passé
L'on connaissait, le pour, le contre, de la radioactivité
Avec tous les potentiels dangers
Comme pour toutes les nuisances
Comme pour toutes les malfaisances
Mais l'on tient très peu compte
De l'Histoire et de ses acomptes
Et absolument tout, ainsi, peut se recommencer
Il y eut la Kolyma
Et depuis, ailleurs, ici ou là
Donc, Kolyma, zone de déportation de camp stalinien
Le plus atroce des goulags, voilà
Environ, neuf cent mille détenus
Environ, trois cent mille décès
Toute vérité fait peur car elle est nue
Difficile de ne pas interpréter des faits
Donc, pour le goulag plus classique
Rien que le froid, en pire coup de trique
Environ vingt millions de personnes détenues
Environ deux millions de gens morts ou disparus !
Et sans doute, beaucoup, beaucoup, plus
De certaines réalités non perçues, en surplus
L'Histoire fait d'horribles siestes
Que nous transformons en de divertissantes saynètes
Pas esbaudissant, et cela n'est pas rien
Alors, qu'encore, le mot vagin
Est encore et toujours tabou
Du patriarcat phallocrate, qui le salit, c'est tout
L'on en voit les saillies, partout, et en tout
Avec toutes les obsessions induites
Des frustrations sexuelles, le refoulé qui médite
Et tout ce qui s'ensuit
Et tout ce qui s'y inscrit
Guerres, conflits, territoires, hiérarchies, patries
Nations, religions, idéologies
Et voilà, la mafia catholique
En sa papauté si peu critique
Nonnes tripotées ou violées
Exploitées, marchandisées, et même, si besoin, avortées
Non pas seulement en Afrique
Mais aussi en Europe, mais aussi en Amérique
L'argent du viol
Le viol par l'argent
Tout rapport sexuel forcé
Ou tout rapport sexuel prostitué
C'est ainsi du rapport sexuel, violé
Toutes les femmes prostituées sont donc violées
Tous les hommes prostitués sont donc violés
Dans la réification, c'est au tout violé
Forcément, car cela est sans affect, sans vrai accord, sans gratuité
Comme aussi de nos sols de terre, si maltraités
Comme aussi de nos sols de terre, si souillés ou si dénaturés
Car, vraiment, toutes choses sont en intimité
D'ailleurs, dans un gramme de terre labourée
Dix milliards de micro-organismes, trop souvent assassinés !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité surv( http://www.hiway-glk.fr/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 05/16/2022.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Paraphysique de synecdoque - Patrice Faubert (Experimental)
Pour une fille - Rainer Tiemann (Emotions)