Patrice Faubert

L'industrialisation des possibles

1852
De Londres, une grande puanteur
Des excréments en pleine chaleur
Ne font pas d'ombre
Quand encore
Mais la mémoire courte, dort
Quand tout était jeté dehors
Dans les eaux, parfois, sur les corps
D'une époque l'autre
Parfois dans la même époque
Avec un mélange sans équivoque
Certains terriens
Certaines terriennes
Dans le vingt-et-unième siècle, en plein
Certains terriens
Certaines terriennes
Dans le dix-neuvième siècle, en plein
Encore des gens sans un nid
Et pour la construction de nids
Les orangs-outans sont des champions
Et à trente mètres du sol, nous donnent des leçons
L'humanité
Est comme aveugle à son inhumanité
Comme une cécité d'insensibilité
Ou de la sensiblerie banale et intéressée
Il faudrait y voir
Comme l'aigle royal
Ainsi, voir, toutes les turpitudes du capital
Apercevant un campagnol à quatre cents mètres
Rapports sociaux
S'opposant aux réseaux sociaux asociaux !
La France
Se méfier de toute apparence
Est boisée à trente et un pour cent
Mais nonobstant
Aux pesticides, tout est pollué
Les pêches à 83 pour cent
Les poires à cent pour cent
Légumes, céréales
L'agriculture en conversion du capital
63,1 pour cent
Des végétaux pas bio
Des résidus de pesticides
Et agrémentés de tout acide
Voilà l'Europe
Faux paradis, faux top
Rodomontade des risques psychosociaux
Enfermés dans des routines, nos égos
Tout y est contrôlé
Tout y est surveillé
Police de la pensée
Police des armées
La pensée du travail
Repoussoir du travail de la pensée
Le travail comme la suprême police
Avec tout un conditionnement qui y glisse
La pensée policière
La pensée militaire
De l'économie et des affaires
Du politique au social
Avec les décideurs des lois du capital
Ne décidant rien du tout
Mais des gérants et gérantes des lois du marché, c'est tout
Administrant les inévitables catastrophes
Et contre cela, du faux multiple qui l'apostrophe !
Et tant de fausses relations
Car tout gouvernement est une fausse action
Ainsi de la voiture électrique
Encore plus polluante, du mythologique
Une batterie
Seize kilogrammes de Nickel
Quinze kilogrammes de lithium
Dix kilogrammes de cobalt
Métaux très rares
Et comme un faire-part
De la destruction
De l'exploitation
Comme des enfants pour le cobalt
Vrai modernisme technique, en effet, c'est bath
Et nous mangeons
Comme trois mille litres d'eau par jour
Et par personne, de ce manège, on prend son tour
Car tout ce que nous mangeons, le jour
Est composé d'eau
Est fabriqué avec de l'eau
Et donc pas simplement l'eau
Mais, avec un vrai investissement
Transformer, utiliser, l'urine, les excréments
Du soleil avec ses six mille degrés en surface
Quinze millions de degrés, au centre du soleil
Et étrangeté du faussement pareil
Six mille degrés au centre de la Terre
Toute une spectroscopie du fini
Fini de l'infini, l'infini du fini
Mais en rapport de 99,8 pour cent
De la masse totale du système solaire
La Terre est comme un vieux débris stellaire
La lumière
C'est autre chose que les TGV souvent retardataires
Terre/Soleil
Huit minutes et vingt secondes
Voilà, là, bien une autre Joconde
Quand tout est risque écocidaire
Du relais logique du génocidaire
Quatre terrains de football toutes les vingt minutes
De la verdure se matérialisant en béton, zut
De l'industrialisation en élevage
De l'élevage en industrialisation
Jeux numériques, films, vacances, pornographie
Des divertissements, et surtout de l'ennui !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 06/03/2022.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Tératologie d'hier et d'aujourd'hui - Patrice Faubert (Politics & Society)
Flying home - Inge Offermann (General)