Patrice Faubert

TOUT, ni jalousable, ni enviable

Le monde est une entité
Où la souffrance, multiple, variée, y est généralisée
Voilà, bien, là, le véritable envahisseur
Et pas d'épanouissement
Dans la souffrance
Sexuelle, physique, spirituelle, intellectuelle
Cérébrale, affective, mentale, matérielle
Et pas de solidarité
Dans la souffrance
Et pas d'égalité
Dans la souffrance
Et pas de joie dans la souffrance
Et pas de liberté
Dans la souffrance
Et pas de partage
Dans la souffrance
Et pas de fraternité
Dans la souffrance
Et pas d'écologie
Dans la souffrance
Ou le partage de la souffrance
La souffrance en partage
Et c'est comme au loto
Toujours à y gagner un lot
Mais là, tout le monde gagne
De la souffrance et ses pagnes
Même dans nos rêves
Nous invitons nos imaginaires
Nous réinventons nos réels
La famille disparue
Les amitiés et amours qui ne sont plus
Comme une recréation de la sève
Quand le monde entier est une dépression
En variant les expressions
En variant les émotions
En variant les impressions
Comme un puits sans fond
La vie, en cellule, en arrestation !
Et néanmoins
Néant moins
Pas néant plus
Néant plus
Nous nous envions
Nous nous jalousons
Alors que toutes et tous, nous en chions
Toujours quelque chose qui ne va pas
Riches ou pauvres, n'est-ce pas ?
Personne
N'est pourtant, jalousable, vraiment
Personne
N'est pourtant, enviable, vraiment
Car, nous avons ou aurons, certes, ceci
Mais pas cela
Car, nous aurons ou avons, certes, cela
Mais pas ceci
Toujours
Il y aura, forcément, quelque chose
Qui cloche
Il y aura, forcément, quelque chose
De moche et de boche
Cela ne peut-être autrement
Dans la fragmentation du monde au tout violent
Dans l'organisation au tout dominant
Nous avons cela, nous avons ceci
Nous n'avons pas cela, nous n'avons pas ceci !
Toujours
De l'inévitable mécontentement
De l'inévitable frustration
Pour la santé
Pour la sexualité
Pour les parents
Pour les enfants
Pour le mariage
Pour le divorce
Pour l'union libre
Pour les idéologies
Pour les religions
Là, où, d'une façon l'autre, tout est maltraitance
Plus encore dans les hôpitaux et maisons de retraite
Au travail, au foyer, tout fait la tête
De la désillusion, du désenchantement, de la déception
Il ne peut en aller autrement
De ce monde marchand, violent, maltraitant, gouvernant
Fuir
Dans le non-jugement
Qui est encore, nonobstant, un jugement
Dans un total détachement
Le détachement de l'attachement
Ne rien attendre
Ne rien prétendre
Ne rien défendre
Mais tout refuser
Mais ne rien accepter
De l'idéologique ou du religieux
D'un monde autre, le vrai voeu
Être humain homme
Ni juge, ni policier, ni avocat, ni conseiller, ni militaire
Ni dominant, ni dominé
Ni gouvernant, ni gouverné
Être humain femme
Ni juge, ni policière, ni avocate, ni conseillère, ni militaire
Ni dominante, ni dominée
Ni gouvernante, ni gouvernée
Inventer d'autres valeurs
Ni de droite, ni de droite, à toutes les heures
Imaginer au-delà du malheur et du bonheur !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 08/25/2022.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Plus-value marchande ou ne travaillez jamais - Patrice Faubert (Politics & Society)
The Power of Darkness - Ramona Benouadah (Fantasy)