Patrice Faubert

De l'atrocissime au sublimissime

"  C'est une des causes de l'enlisement des débats sur l'obsolescence en France que de chercher à en produire une typologie exhaustive ( à recenser et distinguer toutes les "formes" d'obsolescence ). En effet, ces formes d'obsolescence désignent simplement les diverses stratégies mobilisées par les acteurs de la production, de la distribution et de la promotion pour renouveler la demande pour leur produit, en réduisant sa durée d'usage. "

Le consumérisme à travers ses objets. Jeanne Guien. Editions divergences.

Consommation de la révolte
Sans la révolte de la consommation
Consommation des idées
Sans les idées de la consommation
Consommation de la sexualité
Souvent sans la consommation de la sexualité
Consommation de la manifestation
Sans la manifestation de la consommation
Consommation de la révolution
Sans la révolution de la consommation
Consommation de ceci ou de cela
Sous le règne de l'argent, toujours lui, que voilà !
Le spectacle de la contestation
Sans la contestation du spectacle
Quand l'on ne vit pas sa vie
On la sublime forcément par l'écrit
Et tout est limité dans le militant
Tout ce qui est  vécu directement
Ne peut s'échouer dans son représentant
Et puis, le système
Avec toutes ses défenses, la ramène
Au tout récupérant
Au tout brillant
Artistes, philosophes, écrivains, savants
De réfléchir, un métier, plus qu'un passe-temps
Pouvant ainsi avec un discours logique
Moquer tout ce qui n'est pas de leur clique
Et surtout
Ce qui au système est vraiment critique
Donc, de ce métier, ils et elles, sont les diplômés
Ne faisant, de nous autres, qu'une bouchée
Gens si gonflés de leur importance
Nous toisant de leur totale indifférence
Ou alors, c'est de la feinte
Comme une mode à peine éteinte
Pour des populations, en avoir l'étreinte
Car toute notion de victoire est défaite de la pensée
Car il y a donc forcément une défaite pour l'accompagner
Victoire, gloire, du symbolisme de la guerre
De la compétition et des frontières
Le concept de victoire ne change jamais d'air !
Atrocissime de l'Histoire
L'Histoire de l'atrocissime
Du peu que l'on connaît
Du beaucoup que l'on ne connaît pas
Car, nous n'y étions pas !
Que l'on aurait pu connaître
Que l'on ne connaîtra jamais
Avec aussi, revers de médaille
Ouille, ouille, aïe, aïe
Du sublimissime
Toutes les belles choses
Tous les beaux faits
Altruisme, humanisme, tout l'oublié
Dans le présent ou dans le passé
Du quotidien des gens de peu
Précaires, pauvres, gueux et gueuses
Travailleurs, travailleuses, chômeurs, chômeuses
De l'anodin local
De la révolution sociale
Juillet 1936, Espagne libertaire
La rue, le peuple, contre un coup d'Etat réactionnaire
Du fascisme franquiste espagnol
Aidé internationalement, staliniens et branquignols
Du sabre et du goupillon, s'empressant des guibolles
Hélas, le chant du monde devint son Rossignol
Le sort des sociétés y remplit son bol !
Mon vomi de baleine
Au monde marchand à mauvaise haleine
L'ambre gris, quarante mille euros
Et ce, au kilo
Nous sommes les tributaires
De tous les attributaires
Attributaires des tributaires
En version originale réactionnaire
En version sous-titrée révolutionnaire
Tout nous y trempe et nous y bouillonne
Tout nous y leurre et nous y couillonne
Dans toute une surinformation qui nous brouillonne
De tous les âges et de tous les sexes
Et pourtant, cela nous vexe
En toutes les époques
En toutes les défroques
Des religions, des croyances, des idéologies
Dessus, impossible d'y faire pipi
Car tout cerveau s'y est construit
Car tout encéphale s'y bâtit
Ainsi, dans les espèces qui fondent
Car leurs populations s'y effondrent
Pas les espèces elles-mêmes
Mais si leurs populations s'effondrent
Des espèces peuvent ainsi disparaître
Avec l'effondrement de leurs respectives populations
Du cercle vicieux et non vertueux
Moins de diversité génétique et disparition
Néandertal, d'autres, ainsi va toute partielle ou totale annihilation !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 09/18/2022.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Hémianopsie paraphysique - Patrice Faubert (Lyrics)
Fin d´Octobre à Avignon - Rainer Tiemann (Loneliness)