Patrice Faubert

NBC, guerre nucléaire, bactériologique, chimique ( réplique )

Guerre nucléaire, bactériologique, chimique
NBC, au tout, déjà largement utilisé
Locale, partielle, totale
Les mieux à même d'y survivre
D'y sous-vivre
Sont, seront, les pires réactionnaires
Ceux et celles qui prêchent le mal
Toutes les défenses du capital
Les pires crapules et horreurs pour y vivre
Et très vite, comme avant, tout repartirait
Pour un autre tour, en effet
Avec encore des dominantes et des dominants
Et même défigurés, mutilés, contaminés, de l'agonisé fulgurant
De la réalité de tout empire
Qui a été, est, sera, la sélection par le pire
Par et pour les pires
Mais, de toutes façons
Partout, de la sous-vie en sélection
Car
Des millions de gens peuvent sexer
Des millions de gens ne peuvent pas sexer
D'une façon l'autre, il faut payer
En ce domaine, tout est prostitué
Remplaçons millions par milliards
De nos vies sans vraie vie, jamais marre
Riches ou pauvres, tout n'y est que du fard
Car
Des millions de gens mangent à leur faim
Des millions de gens ne mangent pas à leur faim
Remplaçons millions par milliards
Il en va ainsi pour la soif
Il en va ainsi pour le logement
Vivre est comme un métier
Rien que pour cela, il devrait être rétribué
Il faut en être un diplômé
Donc, toute une fausse vie, instituée
Et sur d'autres planètes, nous pourrons toujours la chercher
Sous-vie pour tout le monde
Et si masquée par toutes nos facondes
Normalisée, banalisée, imitée, et surtout, partout, acceptée !
Tout si bien défendu
Fascistes libéraux, fascistes bruns, fascistes rouges
Et la vraie révolution toujours inconnue, car perdue
Du gauchisme faussement contestataire
De tout un postmodernisme finement réactionnaire
Dont toute bourgeoisie s'en bouge
Et pendant
Que nous sommes tous et toutes
Et toutes catégories, dans la même soute
Des gens exportés
Des personnes importées
Du temps de l'Histoire
De l'Histoire du temps
Mais c'est quoi le temps ?
En ce qui concerne l'espèce humaine
Et aussi pour les espèces non-humaines
De toute une postulation
Nous nous postulons
Vous vous postulez
Postulions, postuliez
Pour tout, pour rien
Vous vous dégueulez
Nous nous dégueulons
Dégueulions, dégueuliez
Avec ou sans condition
Avec ou sans sommation
Avec ou sans modération
Quelquefois, des éclairs
De l'entraide kropotkinienne quoi qu'il advienne
Un peu de solidarité émeutière
9 mars 1883, manifestation des sans-travail
Feu ( 1830 - 1905 ) Louise Michel et son caravansérail
Apparition officielle du drapeau noir révolutionnaire !
Tout cela fut organisé
Par le syndicat des menuisiers
Louise prit un vieux jupon noir
Louise prit un manche à balai, et voilà l'histoire
Mais, certes, ici
Pas encore le temps de l'oniomanie
Certes
Toujours, de la saisonnalité excluante
Pour chaque époque de vie, différente
Du tout, manifeste ou subtil
Avec les oublis cathartiques, la toile qui nous défile
Et puis, bientôt
Dix milliards d'êtres humains, 10 puissance 10
Animaux non-humains
Et là, c'est pas rien
Cent millions de fois plus nombreux
10 puissance 18, que nous, eux
Avec aussi tous les micro-organismes
Mille milliards de fois plus nombreux
Dix puissance 30, que les animaux, eux
Avec forcément du à la louche
La réalité nous échappant
Et obligatoirement, d'instant en instant
Et aussi, personne ne s'y mouche
Comme à la pêche, de fausses touches
De la population, par la densité, s'en faire une idée
France, 105,9 personnes par kilomètre carré
Mongolie, 2,1 personnes au kilomètre carré
Singapour, 7876 personnes au kilomètre carré
Ce en 2019, et donc, cela a peut-être, mais très peu, changé
Pas comme la femme menstruée
De l'écrire, feu ( 1882 - 1941 ) James Joyce, fut le premier
Car, de ce temps, l'espérance de vie femme était limitée
Ainsi, les menstrues, l'on ne put les répertorier
Avec moins de célérité
Que pour les jumeaux physiques ou vocaux
Et cela n'est pas si idiot
Guy Debord et Philippe Noiret
Selon les âges de la vie, en effet
Bernard Noël et Jean-Louis trintignant
Là, pour la voix, pas pour le physique, c'est tentant
Et tant d'autres cas aussi évidents
D'un jeu amusant, à pratiquer, et paisiblement
Donc l'humanité s'exécrant
Car pour tout, comparant, compétitionnant, s'appropriant
Car en tout, rivalisant, guerroyant, méprisant
Suicide collectif et de l'atomisant
Guerre nucléaire, dernier faire-part, en paradant
Bactériologique, chimique, toujours, se répétant
NBC, sans cesse, nous menaçant
Même pour les fourmis, du pas marrant
Vingt millions de milliards de fourmis, cependant
2,5 millions de fourmis par habitante et habitant
Biomasse supérieure aux oiseaux et aux mammifères
Même pour elles, de quoi s'en faire
Pas en myrmécologie seulement
Mais pour toute la diversité du vivant !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète,,pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 09/24/2022.

 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politics & Society" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Collaborationnisme holiste - Patrice Faubert (Politics & Society)
Love - Christina Dittwald (Emotions)