Patrice Faubert

Packaging de l'économie marketing

Et oui, c'est horrible
Et oui, c'est terrible
Toute cette vidange sanitaire
Le capital est comme un mosasaure
Prédateur, lui, pas que des mers
Mais aussi de la terre
Avec sa pauvreté qui sait y faire
N'engendrant que des misères
Donc, vidange capitaliste sanitaire
De tout un fonctionnement réactionnaire
Régulation des populations
Au cas par cas, des pays, des régions
Des vies et de leurs conditions
Pour et par une hypocrite élimination
D'une sélection ne disant pas son nom
L'économie
Comme un camp disciplinaire
Comme un camp concentrationnaire
De toute une extermination de l'égalitaire
Tout ceci, cependant, inaperçu
Pour tout signifiant, inconsistant, pas cru
Du, il n'a presque pas plu
Du, l'on a fait ce que l'on a pu
Le capital est un ouragan
Tout, sur son passage, dévastant
Et l'on peut se sentir, des mortes, des morts
Parmi des vivantes et des vivants
Et qui sont comme déjà, des mortes, des morts
Mort de la vie, vie de la mort
Pas étonnant, si ainsi
Tous les films sur les zombies
Dans notre société asociale et de robophilie !
De la robophilie
Qui serait compatible avec l'écologie
Vraiment, le capital aime la plaisanterie
Alors, que par exemple, pour les plantes
Nous en connaissons si peu, ô suave menterie
Et l'on se plante, le cas de le dire, ainsi
Avec toutes les autres césures de nos ignorances
Qui dévorent toutes nos appétences
Toute la sociophysique
De la physique statistique
Des applaudissements d'une foule
S'enivrant en formation de houle
S'applaudissant, elle-même, forcément, ça roule
Biais et déterminismes culturels
Selon les pays, temps, de l'informel
Avec surtout la physique bien courante
Celle de tous les jours, moins ou autant, sidérante
Du fur et à mesure, du tour à tour
La physique de l'argent, bien clivante
Et à ce propos, James Webb, dix milliards d'euros
En rapport à toutes les misères, c'est idiot
Moins 266 degrés, glagla, dans notre système solaire
Rayonnement infrarouge de chaleur
Optique adaptative pour des miroirs spatiaux
Du plancher des vaches, tout n'est pas faux
Premières étoiles, hydrogène, hélium, 99,9
Du début de la première heure
De toute une biotechnologie, métavers, en labeur
Du faux progrès, du faux bonheur !
Pour en oublier des faits fondamentaux
En disant, sans obscurité, les enjeux sociétaux
De tout ce a été travesti
De tout ce qui dérange, l'oubli
Aux environs de 1875, aux Etats-Unis
Un cow-boy, en fait, un vacher, sur quatre, était un noir
Deux cent cinquante mille noirs
Ont combattu pendant la guerre civile américaine
Car, la vérité historique, souvent, on la malmène
Rien, que, quelques faits, en disant peu et beaucoup
Sur, donc, la vidange capitaliste sanitaire, en tout
1905, Jeanne Baudry
Première agrégée de philosophie
Mais, avec une autorisation ministérielle
Ou le mari, ou autre tutelle
1931, novembre, Pierre Laval, qui sera fusillé en 1945
Pour des faits de collaboration
Envoya l'armée et les gendarmes, en Corse
Bandes armées, divers clans, dans le maquis
Se disant bandits d'honneur, mais aussi, foutrerie
Il fallut en vidanger l'écorce
D'un pouvoir l'autre, d'une loi l'autre
La raison de tout pouvoir en place
Qui n'est que la raison de son pouvoir
Finalement, forfanterie, des mêmes dits, faits, gestes
Des mêmes choses, des individus, des sociétés, tout un idiolecte
Voilà de quoi le monde se délecte
Mines de plomb du Pérou, et autres pays
Mines de charbon de Pologne, et autres pays
Polluant les poumons de l'Europe
Toc, toc, oui, entrez, tout est au top
Marketing en packaging, breveté en hula hoop !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 12/03/2022.

 
 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "Politics & Society" (Poems in french)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:


Juge et partie - Patrice Faubert (Lyrics)
that life is such a maze ... - Inge Hoppe-Grabinger (Emotions)