Patrice Faubert

Psychose de masse induite

Un loup
Peut parcourir
Deux cents kilomètres en vingt-quatre heures
Comme pour les animaux humains, des meilleurs marcheurs
Mais, là, il s'agit de la marche sportive
Largement, au-delà, des meilleurs randonneurs
De l'addiction à la dopamine
L'on est sa donneuse, son donneur
L'addiction au sport, fort l'honneur
L'addiction
Ax appareils technologiques, ô grand malheur
Toujours la recherche de dopamine
Et l'on y a la mauvaise mine
Endorphines avec mobilité
Endorphines avec immobilité
Avec des récompenses de grande variabilité
Usage et durée
Le temps de l'écran
Ne faisant qu'augmenter
Et même en rapport à la télé
Tout ceci comme une substitution à la tétée
Pour une perception du temps modifié ou annulé
De toutes les applis qui nous plient
Du renforcement intermittent des si
Du comportement inconscient déclenché
Habitudes automatisées du situationnel
De l'environnement inusité ou habituel !
Z
Comme Poutine, Prigojine, Outkine
Du Wagner dans le trio infernal
Kleptocrates animant le bal
Qui sera le plus glouton rapine
Mafieux, de faux vrais traîtres, bien curieux
Z
Pour différencier les chars russes
Des chars ukrainiens, ne pas mélanger les gus
En symbole du nationalisme guerrier russe
Mais l'armée française
Avec son colonialisme toujours à l'aise
L'avait, à sa façon, déjà fait
Mai 1945
Dans le Constantinois algérien
Afin de mater toute velléité indépendante
17 à 20.000 morts, c'est pas si loin
Nationalisme colonisé
Contre nationalisme colonisateur
Mais là, il s'agit d'une autre heure
Vice versa, versa vice
Quand en ce domaine, tout devient vice
Le contre du pour
Le pour du contre
Il ne faudrait aucun nationalisme
Mais les peuples du monde, en anationalisme
Et quoi qu'on en médise
Il vaut mieux avoir raison tout seul
Et l'on vous rengorgera d'y être comme veule
Qu'avoir tort avec tout le monde !
Laissant son mouchoir dans aucune ronde
Et l'on pourra toujours dire votre majesté
De toute domesticité, elle devra, nonobstant, le rester
Cependant, et avant tout, une majesté de domesticité
Les mentalités se sont SSisées et mercenarisées
Pas seulement Wagner et autres armées
Du syrien, massacré, tranché, décapité
Brûlé, à la pelle, au couteau, tout mercenarisé
Pas seulement, tant s'en faut, du poutinisme
Mais de l'économie en nationalisme
Ne pouvant taire, paradoxe, son internationalisme
Monde devenu poudrière assermentée
Tout à chaque instant, attention, DANGER
Pas comme les charmantes araignées
Petites ou grandes, si facile à tranquilliser
Quand sur leurs têtes, il suffit de souffler
Puis, 2 minutes à une heure de tranquillité
Voilà, elles sont alors comme paralysées
Mais nous avons besoin de toutes les illusions de l'ailleurs
Mais tous les ailleurs sont de l'illusion
Quand la désillusion
Est aussi, au départ, de l'illusion
Tout, dans l'illusion, s'étant organisé
Avec des comportements aliénés toujours répétés
Admis, normés, et donc légitimés
Et classes sociales pour les déterminer
De chaque temps historique en sa pugnacité
Toute armée, il faudrait la déserter
Donc, comme le syrien
Mohammed Taha Ismail Al-Abdullah, traité comme rien
31 ans, déserteur, juin 2017
Par Wagner, affreusement assassiné
Oui, seules les idées libertaires
Ne sont pas à déserter, au-delà, du nihilisme sans air !
 
Patrice Faubert ( 2023 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 08/03/2023.

 
 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "Politics & Society" (Poems in french)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:


Femmes objets de concurrence entre mÔles dominants - Patrice Faubert (Politics & Society)
It is love... - Jutta Knubel (Love & Romance)