Patrice Faubert

Partout, toujours, la guerre mondiale

Le monde est devenu un grabat
L'on y dort mal
Du mauvais lit, qui s'étale
En tout, il n'y a plus que ce bal
Le travail de plus en plus obligatoire
Ou la misère totale comme un seul dérogatoire
Pour pouvoir, dormir, manger, boire
Souvent mal, comme l'aumône du RSA
De 607,75  euros par mois, que faire avec ça ?
Et il faut, maintenant, pour obtenir cela
Travailler quinze heures par semaine
Pour que l'exploitation à l'ancienne
Et à tire-larigot, qu'elle revienne
Pourtant la technologisation
Panneaux photovoltaïques
Panneaux pluvio-voltaïques
Mais pour la misère
Mais pour la galère
Au jour le jour, c'est de la SF, du chimérique
D'autres temps
Se confondant
D'autres temps
Se cooptant
Les classes riches ou très riches
Vivant dans un autre monde
Et même si l'effondrement les gronde
Que les classes pauvres ou très pauvres
Bien mieux protégées, quand tout inonde
Et s'en foutre plein la faconde
Avant de crever, certes, dans une fausse abonde !
Et quand il fallait
1,4 kg de pommes pour faire un litre de cidre
Et quand il en faut
800 grammes en version industrielle
Et le corps, comme le reste, en fera sa libelle
Quand souvent, de cette tutelle
L'on devine qui mange quoi
L'on devine qui boit quoi
Tout s'inscrivant  comme l'histoire
D'un corps social, d'une classe sociale, de son perchoir
Quand tout s'utilise
Quand tout se manipule
Quand tout se stipule
Et nous nous utilisons
Et nous nous manipulons
Et nous nous stipulons
Selon nos besoins, et nos convictions
Des individus
Des groupes
Des corporations
Des familles
Des couples
Surtout, selon d'inconscientes motivations
Surtout, selon d'inconscientes négociations
Tu peux aller dans le jardin
Si tu caresses mes jambes
Si tu tonds le gazon ou autre machin
Tu pourras bronzer au soleil câlin
Toujours, un ceci contre un cela
Et peu importe le ceci ou le cela
Tous les jours, du négoce, de la transaction
Tu pourras sexer
Si tu passes l'aspirateur
Ou si tu es très bricoleur
Ou ceci ou cela, ce non-dit de toutes les heures
Dans un couple ou autre, tout doit se négocier !
Et si tu aimes voyager
Et si tu es augmenté
Alors, peut-être un peu de sexualité
Dans le monde marchand
Tout est et ne peut qu'être DONNANT-DONNANT
Il ne peut y avoir aucune vraie gratuité
Tout y est du troqué, de l'échangé, du dealé !
De toute une dynamique de la pauvreté
Quand une heure de vol d'un F-16
Cela correspond à 22.000 dollars
Quand une heure de vol d'un F-35
Cela correspond à 50.000 dollars
Toute une palanquée maousse
Le crachat du capital qui tousse
De toutes les pauvres frimousses
Il ne peut y avoir aucune magnanimité
De la cyclothymie dépressive étatisée
Quand tout est coupable, présumé
Ainsi, en France, 2023, 20.000 innocents présumés
Nonobstant en détention provisoire
Avec la théorie judiciaire donc en illégalité
Et le RSA ( 607,75 euros ) en France, pour l'avoir, il faudra travailler
Et donc RAS, en fait, en ce temps d'exploitation acceptée
De tout un enfer quand tout est guerre
Et l'enfer reste toujours l'enfer
Comme le paradis resterait toujours le paradis
Ou alors, cela serait encore l'enfer
Comme au Viêt-Nam et pas sur la Lune
Vingt millions de cratères
Du largage des bombes USA/SA/SS, une fachosphère
Et autres produits toxiques
Ravitaillement en armes, aussi, maléfique
Du colonialisme français
Ayant assimilé, des populations, au forfait
Et chaque personne en France, et par jour, pour l'eau potable
Consommant en moyenne, 149 litres d'eau, cercle vicieux infernal !
 
Patrice Faubert ( 2023 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 10/03/2023.

 
 

The author

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

More from this category "Politics & Society" (Poems in french)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:


Faubert et les Faubert - Patrice Faubert (Satire)
Love song - Mani Junio (Valentineīs Day)