Meike Schrut

A un ange féminin (pour la Madame J.L.)

Comme l'âme de ma mère le 27.12.1994
Au ciel se dirigeait------
Si je ne le savais pas, ainsi que, pourtant, j'étais lointain...
Aucune larme ne venait alors, seulement la stupéfaction
Et la connaissance
Maintenant, ça lui va mieux.
Comme l'âme autre à moi les inconnus
La femme magique - chaque mère, il est - cela avait fait
Si je ne le savais pas non plus, ainsi que, cela ne me signifiait rien...
Larmes ? Oui ou non -
Je ne peux plus savoir la réponse à cela
Il serait plus que la curiosité, n'était pas convenable.
Quelle connaissance avons-nous ?
Des anges gardiens sont là pour nous, non seulement, si nous en avons besoin
Je vis autrement parce que je le sais
Vis allègrement, satisfait et heureusement.
Si on peut lire dans des visages
Les autres ne l'ont pas si bien rencontré malheureusement que moi...

 

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Meike Schrut.
Published on e-Stories.org on 12/27/2009.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Emotions" (Poems)

Other works from Meike Schrut

Did you like it?
Please have a look at:

With exhaustion and with strength fill up - Meike Schrut (Emotions)
Rainy Day - Inge Offermann (Emotions)
RENAISSANCE - Mani Junio (General)