Marie Françoise Ibovi

(Kaka yo, moto mosusu té) (Que toi et personne d’autre)



Dans ce parc niché dans un écrin de verdure, nos pas crissaient un peu
et leur écho s'enveloppait de l'air froid de cet après-midi d’automne.

Le
parc n’était pas rempli car il faisait frisquet. Je repensais à ma
dispute avec mon oncle, Noko Pierre. Il ne t’as jamais apprécié et me la
encore fait savoir ce matin.

Je
m'en fichais, j'étais avec toi. L’avis des autres m’importait que très
peu. De temps en temps, tu te tournais et mon regard croisait le tien.
Nous cherchions un banc tranquille ou nous asseoir. Après quelques
minutes de recherche, nous en avions trouvé un. Un chien faisait
voltigeait les feuilles mortes jonchant le sol. Cela nous a fait rire.

Assis
sur le banc, nous regardions autour de nous. Y’avait que quatre pigeons
qui roucoulaient... L'odeur et les couleurs qui embaumaient ce parc, me
transportait de bonheur. Tu m’as pris la main, hésitant. Je me suis dit
: « ça y est, tu vas me quitter, tout ça à cause de ce Noko Pierre ! ».


De peur de te perdre, je t'ai réitéré mon amour :

« Je t'aime plus que tout. Kaka yo, moto mosusu té»

Ton
pied a frôlé le mien, tu as souri: ce n'était rien mais va savoir...
j'y ai repensé... un peu plus tard... quand tu m’as demandé de
t’épouser...      

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Marie Françoise Ibovi.
Published on e-Stories.org on 11/27/2011.

 

Comments of our readers (1)

Show all reader comments!

Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Love & Romance" (Short Stories)

Other works from Marie Françoise Ibovi

Did you like it?
Please have a look at:

la bibliothèque de mon père - Marie Françoise Ibovi (Humour)
Pushing It - William Vaudrain (General)