Antonio Justel Rodriguez

LE GARDIEN DE L'EAU



… sous leurs auras de rubis et de diamants, brillant aveuglément, je les ai vus venir ;
J'ai pris et utilisé ma langue celtique rugueuse, et la patience et le courage,
et lumière encore à déchiffrer;
mais avec un cœur brûlant je les ai conduits à la source d'eau vive,
et de lui ils ont bu;
[pendant ce temps, j'ai arrosé mon laurier,
d'ailleurs, j'ai allumé ma lampe à pétrole]
… nous disons au revoir, juste à côté du trottoir de l'air,
où fleurit la rose la plus pure et la plus blanche,
où tout est chemin et où les mondes partent dans toutes les directions ;
… Je veille sur la vertu de l'eau
et il fait nuit;
les Archontes du Feu boivent à l'aube.
***
Antonio Justel Rodríguez
https://www.oriondepanthoseas.com
***
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Antonio Justel Rodriguez.
Published on e-Stories.org on 02/11/2022.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Next title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"General" (Poems)

Other works from Antonio Justel Rodriguez

Did you like it?
Please have a look at:

SOLSTICIALEN - Antonio Justel Rodriguez (General)
Tounge-Twisters - Jutta Walker (General)
SING NO SONG WITHOUT JOY (mit Uebersetzung) - Gabi Sicklinger (Everyday Life)